Acteur

Véronique Pascal

Depuis sa sortie du Conservatoire de Montréal, Véronique a joué dans une quarantaine de spectacles sur la scène professionnelle, et a pris part à plusieurs courts et long-métrages, notamment Ce qu’il ne faut pas dire de Marquise Lepage (2015), et Dire de Geneviève Sauvé (sélection RVCQ 2017 – Short Corner, Cannes 2017, etc). Certains de ses textes sont publiés dans L’Agenda des Femmes 2015 (chez Remue-ménages), et dans le recueil Larguer les amours chez Tête Première (2017). Sa pièce La nuit, la vigie fut créée à la Maison Théâtre en janvier 2018 et publiée chez Dramaturge; elle a incarné Mélanie dans Mélanie sans extasy (première création de la cie Le Choix de la Présidente), sur la scène du Théâtre Prospero, au printemps 2018 également. Cocréatrice de la compagnie Les compagnons baroques avec Catherine Paquin Béchard, elle a créé le projet La gardienne (2015 à 2017) et le laboratoire L’amour au 21esiècle (selon Wikihow), qui sera présenté dans sa version finale sur une scène montréalaise sous peu. Passionnée de comédie, elle fait partie de 2013 à 2017 du groupe Les femmelettes, où l’on explore l’humour au féminin, et reprend l’improvisation notamment avec la ligue des Cravates et avec le projet Stakiltour, après une immersion à Second City à Chicago. Elle a signé la mise en scène de Métro Flirt de Cynthia Trudel (Zoofest 2017) et de L’amour au 21esiècle (selon Wikihow) (Zone Homa 2018).