Acteur

Vincent Pascal

Diplômé en création littéraire et en scénarisation de l’UQAM, Vincent a poursuivi sa formation artistique par un BAC en interprétation à l’École Supérieure de Théâtre de l’UQÀM (2012). Depuis l’été 2011, il est le maître d’œuvre du projet des Saltimbanques du 450 pour lequel il a écrit et mis en scène Les aventures … du Baron de Longueuil, L’impossible épopée de Pierre-Paul Pépin, Le Temps du rêve, La Seconde Odyssée, Le Mystère du GraalMille et une histoires avant la nuit et enfin Le Diable est dans les détails, qu’on a vu un peu partout sur la Rive-Sud au cours du dernier été.

En décembre 2011, il était de la distribution de Solstice, l’étonnant Noël où personne n’a eu de cadeau, au Théâtre du 450. Avec le Théâtre sur la Coche, il a activement participé à la création de Autant s’emportent les gens, le premier volet de la Trilogie sur la Coche, joué d’abord au Fringe en 2010 et présenté à Vue sur la Relève en avril 2012. Il a également été de la distribution du second volet de la trilogie, Elle danse avec les lourds, et participe à la création du troisième volet, L’amour au temps du cholestérol. Au cours des trois derniers étés, il participait, comme comédien musicien, à la création de La Gardienne, présenté à Zone Homa, théâtre musical à l’affiche du Zoofest en juillet 2016 et 2017. On a également pu le voir dans le rôle de Jacques Plante dans la série Béliveau.

Depuis quatre ans maintenant, il assure la direction artistique du spectacle de Noël auprès des Saltimbanques du 450, qui nous ont fait le plaisir d’investir la Chapelle Saint-Antoine au mois de décembre. Tempête des Fêtes, sa première pièce de Noël a été créée en décembre 2012 et reprise l’hiver suivant. Le Grand Sapin, créé en décembre 2014, est son plus récent opus « de Fêtes », repris en décembre 2015. Tout dernièrement, il a réalisé la conception sonore de la pièce Mazal Tov, présentée à la salle intime du Prospero en novembre et décembre 2017. Il se joint à la Tribu d’Éperdus comme conteur et musicien.